L’Echo du 12 février : mourir oui, mais écolo !

Bonjour,
Vivre écolo, c’est très bien… mais mourir écolo en est la suite logique ! Savez-vous que les façons modernes de traiter les corps des défunts engendrent des pollutions ? Pourtant, rien de plus naturel que de mourir : pourquoi cela devrait-il abîmer l’environnement ? Une pratique (non encore autorisée) est en train d’émerger, qui vise à intégrer le corps dans un milieu favorable à sa transformation en humus. Au bout d’une année, le compost obtenu permettra de régénérer la vie en y plantant un arbre, par exemple. Ce qui n’empêchera nullement de poser là une pierre gravée pour garder le souvenir… Samedi à 14 h au château de Montauban, vous en saurez plus en assistant à la conférence que nous organisons avec Antoine BIGAND, médecin-légiste. Mais attention, il faut s’inscrire car le nombre de places est limité : 06 07 15 31 24.
Beaux jours à venir,
Michèle

Le lien vers l’Echo de cette semaine n’est pas ici, c’est normal. Pour recevoir la gazette dès sa parution, et voir ainsi toutes les annonces d’événements locaux intéressants, il faut être adhérent. Cela ne coûte que 5 € par an (janvier à décembre). Et bien sûr cela nous renforce dans nos actions au service de l’environnement : les adhésions sont notre seule source de financement. Rendez-vous dans l’onglet Adhésion où on vous explique tout. A bientôt !

No Comments

Post a Comment